Étude de cas vidéo : un enfant insulte sa mère


Des éclairs zèbrent le ciel

Photo by Jeremy Thomas on Unsplash



Georges Cognet nous partage depuis chez lui une étude de cas tirée de sa longue expérience clinique.

Ce garçon, bouleversé lorsque sa mère pleure, insulte celle-ci avec les mots les plus durs. Cet apparent paradoxe nous indique en fait que les mots grossiers ont une fonction, celle de réanimer psychiquement cette mère qui subit la séparation et ne semble pouvoir remonter la pente. Il s'agit d'une forme d'antidépresseurs, certes archaïque, que cet enfant prescrit à celle qu'il aime et dont la tristesse et l'absence de réaction le font souffrir.

 

 

Partager sur: Facebook | Linkedin | Twitter | Email

Vous souhaitez être tenu au courant de nos dernières formations?

J'enregistre mon adresse →


Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Vous recevrez quelques courriels par an, pas plus.


Retrouvez-nous sur: Facebook Europe (fr)Facebook Québec (fr-ca)Facebook US & Canada (en)Twitter (fr)Twitter (en)LinkedIn (fr)