Trouble d'anxiété sociale : 5 raisons de proposer une TCC

Par Monique Renard Kuong, Psychologue


None

graehawk in pixabay



1. Les TCC ont une efficacité bien établie scientifiquement

Plusieurs méta-analyses confirment l’efficacité des thérapies cognitivo-comportementales (TCC) pour traiter l’anxiété. Le trouble d’anxiété sociale répond particulièrement bien à ce type de traitement : de 50 à 95% d’amélioration selon la situation de la personne. Les TCC sont également tout à fait indiquées, quel que soit l’âge du patient/client : enfants, adolescents, adultes, personnes âgées.

2. Les TCC ont une efficacité à long terme

La littérature scientifique et empirique indique que les personnes qui bénéficient d’un traitement cognitivo-comportemental maintiennent leurs acquis plusieurs années après l’intervention. Cette efficacité à long terme s’appuie sur différentes techniques qui permettent au patient/client d’identifier les mécanismes à l’origine de ses difficultés, d’expérimenter de nouveaux comportements et de sortir graduellement des cercles vicieux qui maintiennent ou augmentent sa souffrance psychique. Cette efficacité repose également sur la possibilité de réutiliser ultérieurement et de manière autonome les techniques apprises.

3. Les TCC ont une efficacité en profondeur

Le trouble d’anxiété sociale a des conséquences négatives sur les relations interpersonnelles et a des retentissements sur la qualité de vie. Les psychothérapies cognitivo-comportementales, parce qu’elles sont fondées sur les théories de l'apprentissage, modifient l'activité cérébrale, influencent le fonctionnement du cerveau et aident au contrôle des symptômes. Ainsi dans le traitement du trouble d’anxiété sociale, on observe chez les patients/clients des changements cognitifs profonds, à la fois sur la manière de percevoir le monde et sur l’estime de soi.

4. Les TCC ont une efficacité (assez) rapide

La durée des TCC pour les troubles anxieux s’étend en général de 10 à 25 séances sur un rythme hebdomadaire, ce qui représente 2 à 6 mois d’intervention. En fonction de la situation du patient/client, le thérapeute détermine et adapte le plan de traitement. L’amélioration à brève échéance de l’état de la personne est notamment accentuée par la prescription de tâches personnalisées entre les séances. Il est également possible de proposer un format de groupe permettant de bénéficier d’une recherche collective et commune de solutions.

5. Les TCC ont une efficacité qui peut se démultiplier

Les TCC permettent d’inclure d'autres formes d'intervention psychologique. Les traitements proposés dépendent du type de trouble d’anxiété sociale, généralisé versus spécifique, et de sa gravité. En fonction de la situation du patient/client, le traitement peut inclure des conseils d’hygiène de vie, un traitement médicamenteux, un travail sur l’estime de soi, un accompagnement des problèmes de couple, etc. Les bénéfices pour la personne peuvent donc être multipliés.

Partager sur: Facebook | Linkedin | Twitter | Email

Vous souhaitez être tenu au courant de nos dernières formations?

J'enregistre mon adresse →


Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
Vous recevrez quelques courriels par an, pas plus.


Retrouvez-nous sur: Facebook Europe (fr)   Facebook Québec (fr-ca)   Facebook US & Canada (en)   LinkedIn   Instagram (en)   Instagram (fr)